Icone accessibilité
Menu
Image en forme de C Orange Image en forme de C Jaune

Personne conseillère en agroenvironnement et sécurité alimentaire auprès du RAIL et de l’APRETECTRA

Image-Givest
Image de map Image demi-cercle bleu foncé

Ville et pays

Porto-Novo, Bénin
Image sablier Image demi-cercle bleu foncé

Durée

Image-Givest Image demi-cercle bleu foncé

Date de début souhaitée

Description du mandat

TITRE DU MANDAT : Personne conseillère en agroenvironnement et sécurité alimentaire auprès du RAIL et de l’APRETECTRA
LIEU DU VOLONTARIAT : Porto-Novo, Bénin (1re moitié), Comé, Bénin (2e moitié)
DURÉE : 9 mois
DATE DE DÉBUT SOUHAITÉE : Mai 2023

LE PROGRAMME CLÉ

Ce mandat s’inscrit dans le cadre du Programme de coopération volontaire Compétences, Leadership, Éducation (Programme CLÉ), une initiative mise en œuvre par un consortium composé de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, d’Éducation internationale et de la Fédération des cégeps. Financé par Affaires mondiales Canada (AMC), le Programme CLÉ a commencé en 2020 et sera en cours jusqu’en 2027 dans six pays (Bénin, Cameroun, Guinée, Rwanda, Sénégal et Togo). Le programme vise à accroître le bien-être économique et social des populations les plus marginalisées et les plus vulnérables – en particulier les filles et les femmes – par l’amélioration de la qualité de l’éducation de base, secondaire et de la formation professionnelle et technique (EFTP). Pour ce faire, le Programme CLÉ compte renforcer les capacités d’une quarantaine de partenaires dans la mise en œuvre d’initiatives et de services éducatifs de qualité qui sont plus inclusifs, plus novateurs et plus durables sur le plan environnemental, et qui font progresser l’égalité de genre.

DESCRIPTION DU MANDAT

Un mandat pour une personne conseillère en agroenvironnement et sécurité alimentaire est à pourvoir au Bénin (Porto-Novo, puis Comé) afin d’appuyer deux partenaires du Programme CLÉ dans leurs activités:

  • Le Réseau d’Appui aux Initiatives Locales (RAIL) est une organisation non gouvernementale béninoise en activité depuis 2008 dont les interventions visent à lutter contre la pauvreté, à améliorer les conditions de vie des populations en difficulté et à développer l’empowerment, l’autonomie des populations et l’entrepreneuriat rural et agricole, particulièrement des femmes, des jeunes et des familles. Le RAIL travaille également à promouvoir et améliorer l’alphabétisation, la scolarisation et la formation professionnelle des communautés à la base.
  • L’Association des Personnes rénovatrices de Technologies Traditionnelles (APRETECTRA) est une organisation de la société civile qui intervient dans le développement du monde rural, périurbain et urbain en mettant en œuvre avec les populations de petits projets intégrés auto-promotionnels. Elle intervient principalement dans les domaines de la formation professionnelle, de l'entrepreneuriat/l’insertion des jeunes, de la santé communautaire, de l’alimentation et de la nutrition, du genre et développement, de l’environnement et de l’intermédiation sociale pour l’exécution, le suivi et l’évaluation de projets au profit des communautés rurales. Les interventions de l’APRETECTRA ont pour objectifs de valoriser les technologies et dynamiques endogènes et d’amener progressivement les populations à adopter des comportements et aptitudes qui garantissent une meilleure utilisation des ressources naturelles.

Au Bénin, on assiste à une utilisation accrue des pesticides chimiques ces dernières années dans les zones urbaines et péri-urbaines rendant ainsi de plus en plus vulnérables les agroécosystèmes, les agriculteurs et leurs familles, ainsi que les ressources naturelles (les sols, l’eau, les forêts, l’air etc.). À l’agriculture familiale déjà impactée par les changements climatiques (longue période de sécheresse, pluie abondante en hors-saison, inondation, etc.) s’ajoutent pollution d’origine agricole due à la mauvaise utilisation des produits chimiques, ce qui réduit la sécurité alimentaire des communautés et fragilise les agro écosystèmes des zones rurales et périurbaines. C’est dans l’optique de mieux outiller l’ONG pour sensibiliser d’une part ses bénéficiaires aux risques de pollution liés à une utilisation anormale des produits phytosanitaires et d’autre part à obtenir un renforcement de capacités sur les questions de sécurité alimentaire que le RAIL souhaite l’appui d’une personne conseillère en agroenvironnement et sécurité alimentaire pour une période de quatre mois et demi.

L'APRETECTRA accompagne des groupes de femmes, d’hommes et de jeunes œuvrant dans le secteur agro-pastoral. Ces populations sont de plus en plus impactées par les difficultés liées aux changements climatiques, notamment le débalancement de la programmation de leurs activités dû au changement des saisons. Elles ont aussi une méconnaissance des différents intrants chimiques. L'APRETECTRA désire donc améliorer l'accompagnement offert à ces populations pour augmenter leur résilience aux changements climatiques et favoriser l'adoption de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, tout en maximisant le rendement.

En fonction des besoins, et sans se limiter à ce qui est mentionné, la personne coopérante volontaire devra assumer les responsabilités suivantes :

  • Soutenir les équipes des partenaires à bonifier leurs portraits régionaux en matière d’enjeux reliées à l’agroenvironnement et la sécurité alimentaire
  • Appuyer les partenaires à faire le bilan de leurs accompagnements auprès des bénéficiaires en matière d'agro environnement et de résilience aux changements climatiques et à identifier les pistes de développement
  • Accompagner les partenaires dans le développement de contenu et d’outils de formation afin de répondre aux besoins en matière de sécurité alimentaire et d'agro environnement.
  • Former les équipes de formateurs (au moins 2 ou 3 formateurs) des partenaires afin qu’elles puissent faciliter ces ateliers et formations auprès des bénéficiaires;
  • Appuyer les partenaires dans le développement de contenu pour des campagnes de sensibilisation des bénéficiaires et partenaires à la sécurité alimentaire et à la santé des agroécosystèmes.

L'offre

  • Être titulaire d’un diplôme en agronomie ou en agroécologie ou toute autre expérience pertinente;
  • Posséder un minimum de 3 ans d’expérience professionnelle en agroenvironnement et sécurité alimentaire ;
  • Habileté à travailler selon des approches intersectionnelles et interculturelles d’inclusion, incluant le genre, la diversité, le handicap et l’âge;
  • Bonne connaissance des enjeux environnementaux et des enjeux liés à la sécurité alimentaire;
  • Connaissance de l'agriculture familiale au Bénin et/ou en Afrique de l’Ouest,
  • Expérience dans l’analyse des risques environnementaux et des agroécosystèmes;
  • Maîtrise du français tant écrit que parlé.

Pour postuler icône image

Postulez

Rejoins notre équipe de coopérant·e·s!

Tu souhaites faire partie d’une expérience humaine, basée sur des valeurs de respect, d’ouverture et de solidarité? Implique-toi dès maintenant en déposant ta candidature!

Ce champ est obligatoire
Combien d'années d'expérience en lien avec le poste possédez-vous?

Il y a-t-il d'autres pays d'intervention qui pourraient vous intéresser? Si oui, veuillez les sélectionner.